Trottoirs glissants:Les personnes âgées travaillent leur équilibre pour éviter de chuter

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Alice Braud

Âgée de 65 ans, la Prairivoise Cécile Côtée dit avoir eu peur, lorsqu'en 2006, elle a glissé sur une chaussée gelée. Bien des aînés avouent être déjà tombés l'hiver et avoir développé une crainte quant aux trottoirs glissants.

Les participants au programme PIED travaillent leur équilibre

Au CLSC de Rivière-des-Prairies, jeudi dernier, une douzaine de personnes âgées se sont présentées pour suivre un programme de prévention des chutes.

Installés en cercle, les participants au Programme intégré d'équilibre dynamique (PIED) travaillent aussi bien leur équilibre que le renforcement de leurs membres inférieurs. Cécile Côté, participante au programme, âgée de 65 ans, raconte sa mésaventure.

« J'étais avec mon conjoint, il est tombé et moi aussi. Ça m'a fait mal sur le côté de la jambe et il m'a fallu plusieurs jours pour m'en remettre. Avant j'avais peur, maintenant j'ai des crampons donc j'ai un peu moins de crainte. J'espère que ce programme me permettra de bien savoir réagir quand il y a de la glace vive sur les trottoirs », explique-t-elle.

La plupart des participants qui se sont inscrits à ce programme sont déjà tombés  et ont développé une certaine crainte vis-à-vis des chutes. Micheline Loussaint, 70 ans, avoue tomber souvent et ne pas vouloir sortir de chez elle, lorsqu'il y a du verglas.

« Je tombe beaucoup. Quand il y a du verglas, je ne prends pas de chance, je reste chez moi. J'ai trop peur de sortir. Je manque d'équilibre, j'ai commencé ce programme et je me sens mieux après ces exercices », souligne-t-elle.

Durant 12 semaines, les participants au programme PIED, réalisent des marches à obstacles, des étirements ou encore des exercices avec des balles de tennis, et plus encore… À la fin de l'un des deux cours, des capsules de prévention sont diffusées.

« On leur fait visionner des capsules de prévention sur le comportement de la personne ou encore sur l'aménagement du domicile pour éviter les chutes. Pour l'hiver, on bénéficie d'un dépliant qui explique les risques et on conseille aux personnes âgées, d'être bien chaussées, de regarder où elles marchent, d'utiliser des crampons, des pics à glace, de bien déneiger leur escalier et de le saler », souligne Lyne Poulin, thérapeute en réadaptation physique et répondante locale de ce programme dans l'arrondissement.

Mario Toffoli a dû s'arrêter de travailler à l'âge de 57 ans à cause d'un accident de travail. Après avoir subi plus de 22 opérations, M. Toffoli, aujourd'hui âgé de 70 ans, sait qu'une autre chute pourrait lui causer bien des désagréments.

« L'hiver, quand je marche j'utilise une canne. J'ai eu pas mal de blessures graves, donc travailler mon équilibre pour moi, c'est important », commente-t-il.

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires