Hugo Lalonde quitte le nid pour l'Oklahoma

Thierry Bourdeau
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le lanceur des Orioles poursuivra sa carrière avec les Norsemen

À l'instar de son coéquipier des Orioles de Montréal, Dany Deschamps, le lanceur Hugo Lalonde prendra la direction des États-Unis dès le mois d'août pour s'aligner avec les Norsemen du Northeastern Oklahoma A&M College.

Hugo Lalonde quitte le nid pour l'Oklahoma

Le lanceur prairivois s'est entendu pour un an avec l'institution d'enseignement américaine, après quoi, il décidera s'il en vaut la peine d'y poursuivre ses études et son cheminement sur les losanges. « C'est davantage pour le baseball que je m'en vais en Oklahoma. Ce sera un nouveau challenge pour moi, affirme Hugo Lalonde. J'ai signé un contrat d'un an là-bas et je prendrai une décision par la suite à savoir si je reste ou non. »

L'artilleur, qui avoue « connaître une saison en dents de scie », explique que son nom a circulé au sud de la frontière via le bouche-à-oreille. « L'entraîneur-chef (Roger Ward) a dû entendre plusieurs bons mots à mon endroit, parce qu'il n'a pas pu me voir jouer », remarque le joueur de 20 ans.

Lalonde a aidé sa cause en présentant de bonnes statistiques au monticule, notamment durant la saison 2008. Fort d'un dossier de neuf victoires contre seulement deux échecs, il a maintenu une excellente moyenne de points mérités de 2,25. Il d'ailleurs été élu « lanceur recrue de l'année » au niveau junior élite.

Lalonde se joindra aux Norsemen à compter du 20 août et il évoluera avec cette formation jusqu'au printemps prochain. Bien qu'il se retrouvera en territoire inconnu, plusieurs personnes seront à ses côtés pour lui rappeler la langue de Molière. « Il y a pas mal de Québécois dans cette équipe. Ça va faire du bien de parler français dans un milieu anglophone », soutient-il, en faisant référence aux Dany Deschamps, Jean-François Ricard (Saint-Eustache) et Michael Page (LaSalle).

La défense du titre à l'eau

Rouage important de la conquête des séries éliminatoires par les Orioles de Montréal l'automne dernier, Hugo Lalonde manquera à l'appel lorsque la « vraie saison » débutera. « C'est plate, mais ce sont des choses qui arrivent », s'est-il contenté de dire.

Bien sûr, le droitier n'est pas le seul à laisser son équipe de côté pendant l'été. Cependant, ce sont quatre victoires et 31 manches de travail en séries dont les Orioles devront se passer.

Lieux géographiques: Oklahoma, Norsemen

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires