La nouvelle ligue de baseball midget espoir fait son apparition

Thierry Bourdeau
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Dès cet été, les meilleurs joueurs de balle de 16 ans pourront miser sur un nouveau circuit afin de poursuivre leur cheminement. En effet, une ligue de calibre midget espoir a été formée incluant la présence de six équipes, dont une à Montréal.

La nouvelle ligue de baseball midget espoir fait son apparition

Cette idée trottait dans la tête des dirigeants de Baseball Québec depuis plus d'un an. Le conseil d'administration s'est réuni le 13 mars afin d'entériner ce projet lancé au congrès de Baseball Québec, en novembre dernier. L'objectif sera d'établir une meilleure transition pour les joueurs entre les niveaux bantam AA et midget AAA. « Ce projet s'inscrit dans notre plan d'excellence. Avec l'arrivée d'une ligue midget espoir, les joueurs de 16 ans retranchés des équipes midget AAA vont bénéficier d'un encadrement presque identique », explique Robert Brousseau, directeur des opérations de Baseball Québec.

En effet, cette initiative offre une autre option aux plus jeunes joueurs d'âge midget. Depuis la réforme de cette catégorie en 2007, dans laquelle on permet la présence illimitée des joueurs de 18 ans, il est plus difficile pour une recrue de se tailler un poste. « Auparavant, les joueurs de 16 ans retranchés du midget AAA devaient se tourner directement vers le midget AA, explique Claude Roy, entraîneur-chef de la nouvelle équipe des Orioles de Montréal midget espoir. Je ne suis pas sûr que c'était idéal pour le développement. Ça ne cadrait pas dans la pyramide d'excellence que nous voulons poursuivre. »

L'entraîneur soutient que sa formation bénéficierait d'au moins deux entraînements de trois heures par semaine, en plus des soirs de match. À noter que les Orioles disputeront leurs rencontres à domicile au parc Liébert.

D'autre part, la nouvelle ligue espoir est réservée uniquement aux athlètes de 16 ans, mais cela n'empêchera pas les « joueurs exceptionnels » de 15 ans d'évoluer au niveau midget. En effet, il est toujours possible pour eux de percer l'alignement des Marquis de Montréal midget AAA, mais ils ne peuvent évoluer avec les Orioles espoir. « C'est un peu cocasse comme situation, mais ça demeure la première année d'un projet-pilote », avoue Claude Roy, lui-même pilote des Marquis de Montréal, l'été dernier.

Les pieds dans la porte

De son côté, le directeur technique de Baseball Québec, Alex Agostino, souhaite que le nouveau calibre espoir devienne la porte d'entrée du niveau midget AAA.

« Au Québec, seulement 30 % des joueurs de hockey midget espoir percent dans le niveau AAA. Au baseball, j'aimerais que ce soit au moins 60 %, dit-il. À long terme, ce serait idéal de créer une ligue entièrement provinciale où chaque équipe AAA aurait son club midget espoir. »

Ce dernier ajoute que l'explosion des programmes sport-études en baseball favorise également la création d'une ligue préparatoire au circuit midget AAA. Rappelons que seules les villes de Québec, Trois-Rivières et Montréal (avec l'école Édouard-Montpetit) offraient ce programme il y a trois ans. Depuis ce temps, ce nombre a triplé. Ce sont maintenant 400 joueurs de balle qui poursuivent leur développement à l'école.

Formations de l'Ouest

Outre les Orioles, la nouvelle ligue midget espoir accueillera des équipes de Notre-Dame-de-Grâce, du Lac Saint-Louis, de Valleyfield, de Cornwall et d'Ottawa.

Chacune d'entre elles disputera 20 matchs en saison régulière, sans compter un tournoi de mi-saison. Selon Claude Roy, certaines équipes pourraient même se déplacer à Chicago et Orlando afin de se mesurer à des formations américaines.

Deux programmes doubles seraient également à l'horaire face à l'équipe midget espoir de Québec. À cet effet, la ligue ne compterait pas officiellement dans ses rangs le club de la vieille capitale en raison de son éloignement géographique. Quant à la présence d'une formation sur la Rive-Sud de Montréal, l'un des plus gros bassins de joueurs dans la province, les dirigeants de ce projet se seraient désistés.

Ainsi, tous ceux qui résident dans un secteur extérieur comme Repentigny, Laval ou Longueuil n'auraient pas d'équipe locale. Les dirigeants de Baseball Québec doivent prochainement en venir à un consensus afin de répartir équitablement les joueurs désirant se joindre au calibre midget espoir. Selon eux, ce ne sera pas avant la saison 2010.

Organisations: école Édouard-Montpetit

Lieux géographiques: Québec, Montréal, Parc Liébert Porte De Trois-Rivières Lac Saint-Louis Valleyfield Cornwall Chicago Orlando Repentigny Laval Longueuil

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires