Deux cocktails Molotov sont lancés sur une résidence

Samuel
Samuel Leduc-Frenette
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le président du club optimiste Montréal-Colombo a eu chaud. Deux cocktails Molotov lancés par des individus non identifiés ont saccagé une partie de son garage et calciné sa porte d’entrée, dans la nuit du 29 août. Jacques Gauthier assure qu’il ne connaît pas les motifs des criminels. Les policiers, de leur côté, poursuivent leur enquête.

Alors qu’il dormait paisiblement, M. Gauthier a été réveillé abruptement par le bruit d’une explosion, vers 2 h du matin. Il a rapidement constaté les deux cocktails, qui en peu de temps ont fait d’importants dégâts.

Des traces d’accélérateurs ont été découvertes sur les lieux.

Si la porte avant est encore utilisable—son seuil est couvert de suie, une partie du cadrage est manquante, les sonnettes ont partiellement fondu—, le mur extérieur du garage triple est profondément brûlé. Au moment d’écrire ces lignes, M. Gauthier attendait toujours l’évaluation de ses assureurs afin de connaître le coût des réparations.

« C’est plate, parce que c’est beaucoup de trouble pour rien, tout le ménage des garages, se plaint M. Gauthier. Surtout que nous y entreposions du stock pour les optimistes. »

L’homme ignore ce qui a pu provoquer cet attentat. Il affirme n’avoir reçu aucune menace avant ce jour. Des policiers appelés sur les lieux lui ont fait remarquer que cet acte avait peut-être été causé par la présence d’une pancarte du Parti libéral affichée devant chez lui.

« Moi, je n’en ai pas fait de relations », tient-il toutefois à préciser.

La police ne détient toujours aucun suspect. L’enquête est donc toujours en cours.

Organisations: Parti libéral

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires