EXCLUSIF:Impact majeur d'Anjou-sur-le-Lac sur le ruisseau De Montigny

Philippe
Philippe Beauchemin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

En déviant les égouts pluviaux vers un collecteur situé plus au nord du bassin de rétention d'Anjou, l'eau qui se déverse dans cette partie et dans le ruisseau De Montigny est extrêmement polluée.

Tout juste à l'arrière de la salle de quilles Anjou-sur-le-Lac, on retrouve un collecteur pluvial majeur qui rejette l'eau de ruissellement en provenance du parc industriel Anjou et des autres égouts pluviaux raccordés à ce conduit. Pour réduire la contamination, un ouvrage de captage y a été construit, ce qui retient les sédiments et laisse filtrer l'eau. « Je pense que malgré cette intervention, malgré les efforts qui ont été produits, la pollution diffuse est vraiment forte à cet endroit, laisse savoir Guy Deschamps, expert à la Direction de l'environnement et du développement durable de Montréal. Il y a beaucoup d'industries tout autour et l'eau qui se déverse à cette hauteur du bassin est extrêmement sale. »

Robert Généreux, de la Direction de l'aménagement urbain et des services aux entreprises à l'arrondissement d'Anjou, confirme que l'ouvrage de captage n'est pas efficace: « Le décanteur n'est pas assez gros pour retenir les sédiments quand il y a de fortes pluies, c'est vrai. La vitesse de débit fait en sorte que le bassin ne répond plus à sa fonction première et que les sédiments passent par-dessus et vont directement dans le lac. »

Résultat: l'eau est extrêmement polluée dans la partie nord du bassin, dégradant par le fait même la qualité du ruisseau De Montigny. « C'est un des cours d'eau de Montréal où il y a le plus de polluants. Et c'est bien malheureux, parce que ce ruisseau est l'un des plus beaux de l'île de Montréal. Il est unique, avec son lit de roc calcaire et ses cascades », souligne M. Deschamps.

Pollution

Coordonnateur et animateur jusqu’en juin 2008 à l’école secondaire Henri-Bourassa de Montréal-Nord, François Desgroseilliers était le responsable, en 2007, du comité environnement de cette école.

Avec ses élèves, il a constaté à quel point le ruisseau De Montigny était pollué. « Au printemps 2007, écrit-il dans un courriel qu'il nous a fait parvenir, nous avons procédé de façon scientifique à relever la vie du ruisseau. Nous avons constaté que ce dernier était pratiquement mort, du point de vue biologique. Ce constat de non-diversité a découragé les élèves. La seule action possible était de convaincre les industriels et les résidents de ne pas jeter des produits toxiques dans les égouts pluviaux. Cette idée était trop grande pour des jeunes du secondaire. Ils ont abandonné. »

De son côté, le directeur de l'aménagement urbain de l'arrondissement tient à rappeler « qu'Anjou n'avait pas le mandat, en faisant le bassin il y a quelques années, d'améliorer la qualité de l'eau du ruisseau De Montigny. Ce n'est pas dans notre mandat de traiter les eaux pluviales qui arrivent dans le lac en provenance du parc industriel. Mais on est conscient qu'on a un impact sur la qualité d'approvisionnement du ruisseau ».

Organisations: école secondaire Henri-Bourassa de Montréal-Nord

Lieux géographiques: Ruisseau De Montigny, Arrondissement d'Anjou, île de Montréal

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires