Le 12e FMA parlera le Charabia

Michel
Michel Joanny-Furtin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

pour que les peuples et les cultures de Montréal s’entendent mieux

La 12e édition du Festival du Monde Arabe (FMA) de Montréal proposera du 30 octobre au 13 novembre une programmation passionnante, des projets inédits et des regards croisés sur le printemps arabe !

Sous le thème «Charabia», le FMA 2011 offrira un large éventail de disciplines et de styles : musiques traditionnelles et électroniques, hip hop, rock, jazz, soul, gnawi, flamenco et danse contemporaine. En plus de l’aspect artistique du programme, s’y ajoutera un aspect culturel, voire pédagogique, en accueillant des penseurs.(Photo : Jacques Pharand)

En quelque sorte, le FMA a déjà commencé en présentant à la mi-août son volet plein air Orientalys au Théâtre de Verdure du Parc Lafontaine. Sauf que la première quinzaine de novembre s’annonce comme un feu d’artifice, tous les supports étant sollicités pour exprimer les arts et les cultures du monde arabe dans un gigantesque… Charabia!

Ici, le mot Charabia ne veut pas dire cacophonie, mais tentative de se parler, de se comprendre, de partager. «L’incertitude, l’isolement et le chaos, auxquels renvoie le thème, y seront défiés par la jeunesse, le rêve, le renouveau, l’audace et la virtuosité…», a d’ailleurs déclaré Emily-Jane Aouad, chargée des communications au FMA.

Dans ce sens, Charabia offrira un large éventail de disciplines et de styles : musiques traditionnelles et électroniques, hip hop, rock, jazz, soul, gnawi, flamenco et danse contemporaine. En plus de l’aspect artistique du programme, s’y ajoute l’aspect culturel, voire pédagogique, en accuiellant des penseurs tels que Omar Faruk Tekbilek, Simon Shaheen, Abdel Karim Shaar, Naseer Shamma, Ashraf Sharif Khan, Pedro Soler, Georges Kazazian et Baâziz.

«Le Festival du Monde Arabe permet une réelle incursion au cœur de la civilisation arabe», a ajouté une grande amie du FMA son ancienne présidente Louise Harel, chef de l’Opposition officielle à Montréal.

Au cœur de la cité et du quartier des spectacles, le FMA occupera dès le 21 octobre jusqu’au 9 novembre, le nouveau site de la Place des Arts, l’Espace culturel Georges-Émile-Lapalme, en y présentant, Charabia, point à la ligne! un volet multidisciplinaire

Pour le FMA, le métro est un espace culturel. Il fera halte aux stations Jean-Talon les 27 et 28 octobre et Berri-UQAM les 10 et 11 novembre. Deux grandes nouveautés s’ajoutent aux initiatives de développement du FMA dans sa 12e édition. Le Salon de la Culture qui rassemble penseurs et artistes autour de questions d’actualité, présentera la première édition de l’Agora d'Averroès au Canada.

Rachad Antonuis, membre du comité de pilotage de l’Agora d’Averroès de Montréal, a déclaré que « le FMA a toujours joué un rôle pionnier dans la réflexion critique sur l'identité arabe, déchirée entre l’ouverture sur le monde et le repli face aux dangers. Or, les spectacles du FMA ont contribué à ces remises en question. Organisée avec l’Agora d’Averroès de Marseille, le forum sera sans doute l'occasion de réflexions originales et profondes.»

Le FMA mettra à l'honneur une grande figure de l'humanisme arabe, l'Émir Abd El Kader en évoquant sa vie et son héritage marquant au-delà de la méditerranée, dans le cadre d’un grand événement développé en trois espaces: une exposition, un colloque académique et un spectacle. »

(À suivre…)

 

Festival du Monde Arabe de Montréal - 12e édition

Place des Arts et en salles : du 30 octobre au 13 novembre

Espace culturel G.-É.-Lapalme : du 21 octobre au 9 novembre

Métro Jean Talon : 27 et 28 octobre

Métro Berri-UQAM : 10 et 11 novembre

www.festivalarabe.com

Organisations: Théâtre de Verdure du Parc Lafontaine, Place des Arts, Salon de la Culture

Lieux géographiques: Montréal, Développement du FMA, Canada

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Mohamed Lamine
    13 octobre 2011 - 20:23

    Selon le Larousse charabia, apparemment d'origine provençale de charrá, causer, cela signifie langage ou style bizarre, incorrect, ou qu'on ne comprend pas. Un choix pas très heureux pour les animateurs du FMA. Déjà qu'on a un mal fou à se comprendre Québecois et Arabes...