« Une fièvre printanière pouvant causer…la vitesse »– Lyne Aidans, policière

Yvan
Yvan Fortin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La campagne de sécurité routière printemps 2011 bat son plein aux intersections, sur les rues et sur les boulevards de l’arrondissement. (Photo : archives)

Le printemps est là. Le nombre d’usagers de la route augmente et tout le monde doit réapprendre à partager la route. Lyne Aidans, agente sociocommunautaire au poste de quartier 45, fait remarquer qu’à mesure que l’atmosphère se réchauffe certains conducteurs sont atteints d’une maladie étrange : la fièvre de la vitesse.

« Tout renaît, les gens sortent davantage, le nombre de piétons dans les rues augmentent, les citoyens retournent dans les parcs, les tout-petits ressortent leur vélo à trois roues, d’autres chaussent leurs patins à roues alignées, certains retrouvent leur équilibre sur leur skate-board, les voitures décapotables refont leur apparitions, les cyclistes enfourchent leur vélos, ont entend les moteurs des rutilantes voitures sport et des puissantes motos, d’autres conducteurs, le cœur gai joyeux montent le volume de leur radio et fredonnent leurs chansons préférées », constate la policière. Celle-ci incite les usagers de la route à modérer leur allure, à respecter la signalisation routière et à adopter de saines habitudes de conduite afin d’éviter les accidents.

Pour une cinquième année, une campagne de sécurité routière se déroulera sur le territoire de l’arrondissement RDP–PAT, au cours des mois d’avril et mai. Cette campagne printemps 2011 a débuté officiellement le 6 avril, avec la journée In Memoriam, tenue en mémoire des victimes des accidents de la route.

Durant ces deux mois, les policiers du PDQ 45 intensifieront leur surveillance. Plusieurs opérations seront réalisées. La vitesse, l’utilisation de téléphones cellulaires et la consultation de textos au volant seront parmi les éléments surveillés chez les automobilistes, camionneurs et motocyclistes. Le respect des règles du Code de sécurité routière par les piétons et les cyclistes fera l’objet d’une surveillance policière.

« Depuis quelques années, le nombre de ces conducteurs diminue et fait place à des usagers de la route plus responsables, plus attentifs et plus prudents. Depuis 2008, nos statistiques d’accidents blessés et mortels ont diminué de façon significative (2008, - 6.75 %; 2009, - 46.4 %; 2010, - 40 %). Toutefois, une victime de la route est une victime de trop », souligne la policière.

L’agente Aidans affirme qu’il existe un remède simple et efficace pour les conducteurs atteints de la fièvre printanière de la vitesse. « Levez le pied, ralentissez et augmentez la courtoisie au volant. Trois ingrédients efficaces pour améliorer la santé de tous les usagers de la route. »

Lieux géographiques: Territoire de l’arrondissement RDP

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires