Petits bonheurs deviennent grands

Philippe
Philippe Beauchemin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le défi Lire Ensemble prend le chemin de la brasserie

Destiné aux enfants de 0 à 6 ans, l’événement Petits bonheurs est maintenant plus « vieux » que son public cible, alors qu’il fête du 6 au 15 mai son septième anniversaire. Grandissant à vue d’œil, il sera présent dans 32 lieux de diffusion de l’arrondissement Mercier – Hochelaga-Maisonneuve et dans six différentes villes du Québec.

C’est plus de 23 spectacles – 92 représentations – et 43 ateliers qui attendent les enfants et leurs parents durant ces neuf jours. Et c’est sans oublier les représentations de films, des rencontres d’artistes, le Bal des bébés et le défi Lire Ensemble.

« Nous grandissons d’année en année. Notre volet artistique, mais également notre volet social prend de plus en plus d’importance. Nous rapprochons les parents de leurs enfants, nous créons des liens uniques entre les familles. Et on a encore plein d’idées et d’artistes à faire connaître dans les prochaines années, mais pour cela, il nous faut plus d’argent. Le message est donc lancé aux décideurs », laisse savoir la marraine de l’événement, la comédienne Marie Eykel.

Selon ce que nous avons appris, il y aurait un manque actuel de 40 000$ dans le budget de Petits bonheurs, dû à une coupe de la part de l’arrondissement. Les élus, le maire Réal Ménard en tête, travaillerait à trouver une solution au problème. « Nous sommes fiers du rayonnement que procure l’événement et nous savons ce qu’il apporte à l’arrondissement. Si j’étais vous, je ne serais pas trop préoccupé par l’aspect budgétaire; on va trouver une solution », a dit le maire lors du dévoilement de la programmation, en s’adressant aux membres de l’organisme.

Lire dans une brasserie

Le défi Lire Ensemble aura une saveur différente cette année, alors que s’ajoutent aux lectures dans les centres de la petite enfance, écoles, lieux publics, familles et organismes communautaires, des lectures… dans une brasserie!

« Nous cherchions un moyen de rejoindre les hommes. On a pensé à cet endroit, qui nous permet de nous rapprocher d’eux et de parler de sujets qui les intéressent. On va aborder les sports. Le baseball, le hockey… On est à développer la formule, possiblement avec des personnalités du monde du sport et des médias, des gens que les hommes connaissent », laisse savoir le directeur de Petits bonheurs, Pierre Larivière.

À tout cela s’ajoute aussi le stage de création pour la petite enfance, qui en est à une cinquième année et qui permet à quatre jeunes d’ici de côtoyer des créateurs français et belges et d’échanger sur le théâtre destiné aux plus petits.

La créatrice Sandy Bessette, qui a participé à l’un de ces stages, présentera cette année un spectacle dans le cadre de Petits bonheurs.

« J’ai beaucoup appris durant mon stage et je me suis faite des contacts importants. Aujourd’hui, je peux participer à l’événement avec mon propre spectacle destiné aux petits. Je peux ainsi joindre la profondeur de la création à l’aspect ludique du spectacle pour enfants », souligne-t-elle.

- Les Petits bonheurs; un peu partout, un peu de tout, un peu pour tous, du 6 au 15 mai. Pour connaître les lieux de diffusions, les spectacles et les ateliers présentés : http://www.petitsbonheurs.ca.

Organisations: Bal

Lieux géographiques: Lire, Arrondissement Mercier

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires