Au secours du classique

Sonia
Sonia Noreau
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le ballet classique a son protecteur: Eddy Toussaint. L'artiste est de retour au pays pour offrir aux danseurs québécois une formation classique.

Eddy Toussaint juge qu'il est essentiel d'avoir ce type de formation même s'ils orientent leur carrière vers la danse contemporaine par après. «Montréal, sur le plan de la créativité, a fait beaucoup de progrès en 30 ans, mais au niveau de la formation, on a reculé», déplore M. Toussaint.

«Le ballet a été pensé et étudié pendant des centaines d'année.» Afin que reste vivante cette tradition, M. Toussaint a rouvert des classes pour les enfants de 6, 12 et 15 ans. «Je fais tout ça parce que j'ai une petite fille de 4 ans et je ne veux pas qu'elle doive aller à Toronto pour recevoir une formation classique. On devra me passer sur le corps», précise-t-il avec énergie.

L'objectif de l'artiste est d'aller dans les écoles pour faire découvrir le ballet aux jeunes entre 6 et 16 ans. Cela pour les ouvrir à un art qui donne une discipline. «Nos jeunes devant  l'ordinateur ne savent plus rêver!»

Pour le danseur mondialement connu, la solution est dans la formation en danse classique. «La danse classique a quelque chose de très spécial, d'élégant, de respectueux qu'aucune forme de danse ne peut transmettre à l'enfant», explique-t-il.

Casse-noisette pour tous les budgets

Sérieux dans sa démarche, il démocratie Casse-Noisette, le fameux ballet de Noël. «La masse ne peut pas aller au Centre des Arts. C'est l'élite qui y va. Moi, je veux parler à la masse. Les gens moins fortunés ont le droit à la culture», défend-il avec conviction.

Persuadés que la qualité doit être à la portée de tout le monde, les Ballets Eddy Toussaint de Montréal présenteront Casse-Noisette aux centres Segal  et Leonardo da Vinci. Les billets varient entre 20$ et 36$.

«Il y un petit twist: le prince amène Clara non pas au royaume des bonbons, mais sur une autre planète. On est tous trop gros de toute façon», plaisante-t-il.

Les illusions du décor seront animées par informatique lors du spectacle et les spectateurs seront interpellés. «Il n'y a personne qui va dormir dans mon Casse-Noisette

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires