Des camions moins polluants

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Bonne nouvelle! Les camions, grosses camionnettes, semi-remorques, camions à ordures et autobus seront bientôt moins polluants en Amérique du Nord!

Le Canada aligne ses règlements environnementaux sur ceux des États-Unis. Le ministre de l'Environnement du Canada, Peter Kent, a annoncé le 25 février 2013 un règlement visant à améliorer l'efficacité énergétique et à réduire les émissions de gaz à effet de serre des nouveaux véhicules routiers lourds et de leurs moteurs. « Grâce à la mise en place de ces nouvelles mesures, les émissions de gaz à effet de serre des véhicules lourds de l'année modèle 2018 seront réduites jusqu'à 23 % », a déclaré le ministre Kent.

Les véhicules lourds construits dans les années 2014 à 2018 devront respecter ces nouvelles normes. Rien que sur la durée de vie de ces véhicules, on s'attend à une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 19,1 mégatonnes. Cela générera aussi des économies pour les conducteurs, jusqu'à 8 000 dollars par année en frais de carburant pour une semi-remorque.

« Notre gouvernement continue d'aligner ses mesures sur celles des États-Unis, a ajouté le ministre Kent. Depuis 2005, le Canada a réduit ses émissions globales de gaz à effet de serre de 6,5 %. » Ça reste trop peu pour le protocole de Kyoto, dont le Canada s'est retiré. Trop peu aussi pour maintenir le réchauffement de la planète en dessous de 2 °C, limite acceptable selon les scientifiques.

Cependant, le gouvernement du Canada est actif dans certains dossiers ciblés pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Concernant la production d'électricité à partir du charbon, il veut réduire les émissions de 214 mégatonnes au cours de la période de 2015 à 2035, en fermant notamment les centrales au charbon qui utilisent une technologie traditionnelle. Grâce à des consultations sur un règlement visant les automobiles et les camions légers des années modèles 2017 à 2025, le gouvernement souhaite réduire les émissions de gaz à effet de serre des automobiles et des camions légers de 50 % d'ici 2025, par comparaison avec un véhicule de l'année modèle 2008. Il a aussi mis en œuvre un règlement exigeant une teneur moyenne de 5 % en carburant renouvelable dans l'essence.

Une bonne nouvelle et des signes encourageants donc, mais il reste vraiment beaucoup à faire! Et le temps presse!

Une chronique Mon climat, ma santé

En savoir plus : consultez le site d'Environnement Canada

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires