Une monstrueuse magouille électorale

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Au profit des conservateurs en 2011

Magouille...

 

Élections Canada a retracé des milliers d’appels frauduleux à une entreprise  qui se spécialise dans les appels robotiques et  qui avait  des liens à  la campagne conservatrice du 2 mai dernier.

La GRC fait enquête depuis le mois de novembre et s’apprête à porter plainte devant les tribunaux.

On ne sait toujours pas quel rôle la compagnie Racknine Inc. d'Edmonton aurait joué dans la magouille.

Les appels robotiques étaient dirigés à des électeurs libéraux connus dans au moins une douzaine de circonscriptions ciblées par les conservateurs dans le but de décourager des électeurs libéraux à voter en les dirigeant vers des bureaux de scrutin non-existants.

Une voix téléphonique enregistrée s’identifiait comme étant d’Élections Canada et les avisait que le site de leur bureau de scrutin avait été changé à la dernière minute. La voix les redirigeait vers une autre adresse  qui s’avérait fictive.

La voix leur disait en parfait anglais :

 "Ceci est un message automatisé d'Élections Canada. En raison d'une augmentation imprévue de la participation électorale, le site de votre bureau de vote a été changé."

La voix donnait une autre nouvelle ‘adresse.’ Sauf, que c'était une fausse adresse.

Certains libéraux ne prenaient pas la peine de se rendre à la nouvelle adresse, pour aller voter.  D’autres s’y rendaient pour se rendre compte qu’ils s’étaient fait avoir.

Certains, furieux, retournait à la vieille adresse et réussissaient à voter.

D’autres, en colère, appelaient les gens d’Élections Canada pour les traiter de bande de caves qui ne savaient pas organiser des élections. C’était à ce moment qu’on les informait qu’ils étaient victimes d’une magouille électorale.

On ne sait pas combien de milliers de votes les libéraux ont perdu, ni combien des douze comtés ciblés ont passé aux mains des conservateurs à cause de la magouille.

Les gens d’Élections Canada et les policiers ont établis que le tout aurait été contrôlé à partir d’un téléphone cellulaire à Joliette, Que., qui avait fourni un faux message enregistré en anglais à la machine ‘robotique’ situé à Edmonton, qui à son tour faisait des milliers d’appels dans les régions de Kitchener, Guelph, London en Ontario, et Victoria en C.B.

Dans chaque cas c’était dans une circonscription ou les conservateurs avaient une bonne chance de battre les libéraux et  de gagner le siège.

De peine et de misère, la GRC a recueilli des preuves pour établir que tout commençait à partir numéro de téléphone 450-760-7746 à Joliette.

Génial, sauf que la GRC, avec toutes ses entrées aux compagnies de téléphones, a su retracé le numéro de l’appareil téléphonique.

De là, c’était un jeu d’enfant de voir  à travers la magouille.

La GRC cherche toujours le génie qui a conçu la magouille.

On sait  qu’un appel est allé dans la circonscription du Premier Ministre Stephen Harper, chose qui est plutôt bizarre, parce que son élection dans son comté n’était jamais en doute.

Racknine Inc., est  un petit centre d'appels d'Edmonton, qui a travaillé pour la campagne nationale du Parti conservateur et pour au moins neuf candidats conservateurs, y compris le Premier ministre Stephen Harper dans la circonscription de Calgary Sud-Ouest.

On ne connait toujours pas l’ampleur de l’implication du parti conservateur.

La loi est plutôt sévère avec ceux qui se font passé pour Élections Canada afin de détourner des élections.

L’affaire  ne fait que commencer.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires