Les coups bas du NPD contre St-Denis

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Qui l'aurait dit

Elle change de parti!

 

Lorsque Lise St-Denis a quitté le NPD pour se joindre au Parti libéral la semaine dernière, on croyait bien que ça finirait là. Passons à autre chose.

Ça n’a pas été le cas.

Le nouveau NPD a appris à se battre. Et à jouer du coude. Le parti du gentil Jack Layton a entrepris une campagne de salissage en règle, style Parti conservateur, contre la malheureuse St-Denis.

 

Le NPD a engagé la firme Strategic communications qui se sert d’appels robots pour demander aux électeurs de Saint-Maurice-Champlain, le comté de la députée St-Denis, comment ils aiment avoir été abandonnés par un  vire-capot. 

L’enregistrement téléphonique qu’ils entendent leur dit que s’ils veulent faire part à Mme St-Denis ce qu’ils pensent d’elle, ils n’ont qu’à pitonner le « 1 » sur leur clavier.

Le robot transfert automatiquement l’appel au bureau d’Ottawa de la députée. 

Toute la semaine les appels ont mouillé sur Ottawa, tellement qu’ils ont bloqué les lignes du bureau de St-Denis.

Ses secrétaires étaient furieuses. Ce n’est pas juste, elles disaient. Nous ne pouvons travailler.

St-Denis s’est plaint au NPD, au bureau de son chef Bob Rae, au Président des communes Andrew Scheer, à Bell Canada.  Il n’avait rien à faire.  

Ce n’était qu’un début. Le NPD a également organisé une pétition sur l’internet contre St-Denis exigeant qu’elle démissionne et se représente de nouveau dans une élection complémentaire. Ils ont ramassé 1 600 noms sur la pétition. Qui l’aurait prédit.

 

La chef du parti, Nycole Turmel, s’est rendu accompagné de deux députés NPD, à Grand-mère pour manifester devant les bureaux de Mme St-Denis, et  pour y tenir un point de presse au cours duquel ils ont pris la peine de dénoncer la députée-transfuge de Saint-Maurice-Champlain.

Elle a nommé également deux députés NPD venant des circonscriptions  avoisinantes pour s’occuper de la circonscription dite ‘orpheline’ comme si le comté avait perdu toute parenté avec la députée une fois qu’elle avait passé aux libéraux.

C’est la sorte de chose que faisaient les conservateurs et les libéraux dans le bon vieux  temps des conservateurs et des libéraux.

Un des deux députés NPD choisis pour s’occuper du comté de Mme St-Denis est nul autre que Ruth Ellen Brosseau, que même si elle a passé du temps à Las Vegas, n’est pas un deux de pique.

Et il y en a qui ose encore dire que le NPD n’est pas assez bien organisé pour faire de la politique au Québec.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires