Le «Jailhouse Rock» de Harper!

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

excuses à Elvis Presly

Harper ouvre des postes dans les prisons!

 

On s’attend que quelque 4000 fonctionnaires soient mis à pied cette année. Le premier ministre Stephen Harper tente désespérément d'équilibrer son budget fédéral.

Cette semaine, il a mis à la porte une soixantaine de climatologues, biologistes et chercheurs scientifiques au ministère de l'Environnement. Ce n’est pas son ministère préféré.

Mais il y a de bonnes nouvelles.  Harper a lancé un immense blitz d'embauches cette semaine. Il cherche 4000 travailleurs pour ses nouvelles prisons.

Oubliez les scènes des vieux films en noir et blanc de gardiens de prison de mauvaise humeur sillonnant les corridors avec leurs trousseaux de clefs.

Les prisons d’aujourd’hui ont besoin d’agents de programmes, d’agents de libération conditionnelle, de professionnels de la santé, des techniciens, aussi bien que du personnel de soutien, d’entretien, des cuisiniers, des chauffeurs de camion, des électriciens, et oui, mêmes des soudeurs. Bien sûr il faut des gardiens, mais ils n'ont pas besoin d’être grincheux.

Les contrats de construction ont déjà été accordés, les extensions de prison sont en cours de construction, et les cellules à deux lits seront bientôt construites.

Le fameux ‘Bill omnibus’ C-10 de Stephen Harper serait bientôt adopté pour doubler notre population carcérale d’ici quelques années.  

Ces emplois dans les prisons de Harper ne seront pas nécessairement les mieux adaptées pour d’anciens fonctionnaires, mais c’est bien mieux que de se retrouver sur le trottoir.

Si Pierre Trudeau pouvait transformer des mineurs du Cap-Breton en guides touristiques à Louisbourg il y a deux générations, Stephen Harper est bien capable de faire les gardiens de prison de ses fonctionnaires.

Ce ne sont ni les prisons ni les prisonniers qui manquent. Le Service correctionnel du Canada gère 57 établissements pénitenciers qui hébergent environ 14 222 détenus.

Le premier ministre s’attend que sa nouvelle loi « Remplissons-les-prisons » nous donnera 2700 prisonniers de plus d’ici 2014.

Il espère que sa nouvelle approche contre le crime conduira à des communautés plus sécuritaires, en dépit du contraire de ce que nous avons appris des États-Unis.

Stephen Harper prévoit faire usage des cellules à doubles couchettes, dont on se souvient dans les vieux films noir et blanc des gars en tôle.

Cela voudra dire ignorer l’avertissement récent des Nations-Unies contre la double occupation des cellules. Ce qui ne rendra pas notre chef d’état populaire à l'ONU.

Cela ne dérange pas Harper. C’était clair depuis longtemps ce qu'il pense de l'Organisation des Nations Unies... Et ce qu'elles pensent de lui.

 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires