Le mal de Harper qui ne se guérit pas

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Harper et Attawapiskat

Stephen Harper croyait en avoir fini avec Attawapiskat.

Ce n’est pas le cas!

Voilà que nul autre que les Nations-unies s’en mêlent maintenant et leur enquêteur James Anaya, critique sévèrement le gouvernement Harper.

L’environnement une semaine, les autochtones la suivante. Paria deux semaines de suite. Une fois de plus, on parait mal.

Anaya n’y est pas allé trop doucement dans son rapport, expliquant au monde que les conditions de vie dans la réserve d’Attawapiskat sont «désastreuses. »

Pire encore, elles sont semblables à celles dans beaucoup de communautés « indigènes » au Canada.  

Ce qui existe à Attawapiskat s’apparente aux conditions du Tiers-monde, Anaya a poursuivi.  Ça serait difficile de faire une critique plus sévère.

« Le Canada : Comme un pays du Tiers-monde! » -- quel titre dans les journaux!

Plutôt que de remercier Anaya le  « rapporteur » officiel de l’ONU et de lui dire « on s’occupe immédiatement du problème, Monsieur » le gouvernement Harper a choisi de faire ce qu’il fait toujours lorsqu’il est reculé dans un coin. Nier tout et tenter de changer de sujet.

Pas question que le ministre des affaires indiennes parle à Anaya.

Harper a envoyé une attachée de presse, Michelle Yeo avec mission de faire la leçon à Anaya.

Yeo l’a accusé de « manque de  crédibilité » et de vouloir faire « un coup d’éclat. »

Elle a dit que le gouvernement Harper  « va corriger les inexactitudes » dans la déclaration d’Anaya.

Mais jamais a-t-il été question de dire « Merci de votre analyse, Monsieur, nous allons l’étudier soigneusement et prendre l’action qui s’impose. »

Une telle réponse aurait été bien trop polie.

Yeo déclare que les autochtones d’Attawapiskat vivent très bien, et que le  gouvernement Harper s’en occupe.

C’est omme s’ils ne lisaient pas les journaux à l’ONU à New York ni regardaient pas les nouvelles le soir à la télévision.

Pour qui prennent-ils l’ONU, au bureau de Harper?

Yeo note qu’Anaya avait mal adressé sa lettre au ministre des affaires étrangères à « Lawrence Cannon » plutôt qu’au nouveau ministre John Baird, qui l’a remplacé

Bravo, vous avez découvert une erreur de la part d’Anaya.

Mais les indiens!  Les Indiens!  Et leurs enfants qui gèlent dans des tentes, sans rien à manger, ou dans des cabanes sans isolation pleines de trous, sans eau, électricité, ni chauffage.

Ça fait presque trois mois que c’est comme ça.

Qu’est-ce que vous faites, Bon Dieu? Vous notez plutôt des erreurs d’adresses sur des enveloppes. Bravo!

« Nous nous intéressons aux besoins des résidents d’Attawapiskat, pas aux coups d’éclats, » répond Yeo.

Oui, ça se voit!

Oui, aujourd’hui le monde entier peut voir comment Harper  «s’intéresse » à Attawapiskat.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Michel Gagnon
    29 décembre 2011 - 17:01

    Et si on se permettait de rêver un peu. Les membres du NPD élisent M. Mario Saganash comme nouveau chef de parti en mars prochain et il devient chef de l'opposition. Quel beau retour des choses, un chef provenant des premières nations qui se prépare à prendre la relève des cons-servateurs en 2015 et il devient alors PM du pays de ses ancêtres...C'est permis de rêver et c'est un beau rêve. Bonne chance M. Saganash.

  • andré roy
    24 décembre 2011 - 12:45

    Que font les dirigeants des premières nations avec l'argent qu'on leur donne.ON peut blâmer n'importe quel gouvernement BLEU,ROUGE,VERT,ORANGE.Mais ilfaut savoir ce que les premières nations avant de se faire une idée éclairée et juste.