Attawapiskat : la misère sans fin !

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Du moins, pas avant la fin de janvier

 

Pas question pour Stephen Harper d’avoir recours à l’armée pour venir à la rescousse des autochtones d’Attawapiskat.

Les indiens et leurs enfants continuent de geler dans le froid sous-zéro dans leurs tentes moisies et leurs cabanes artisanales sur le bord de la Baie James. Ça dure depuis deux mois.

Ça sera différent s’il s’agissait des inondations en Montérégie, ou au Manitoba, ou d’un feu de forêt en Alberta, mais Attawapiskat n’ai aucun de ses endroits. Ça ferait longtemps que l’armée serait là.

Mais ici ce sont des autochtones que Harper accuse d’avoir gaspillé 90 millions $ en octrois depuis six ans. Harper ne pardonne pas facilement, même pas des enfants qui gèlent dans leurs tentes.

Le ministre qui s’occupe des affaires autochtones, John Duncan, celui qui tourne en rond depuis deux mois, a dit aujourd’hui qu’il a commandé une quinzaine de logements temporaires pour le village, mais il ne veut pas pour le moment s’engager à payer la note de 1,2 millions $.

Cela n’augure pas bien pour les résidents d’Attawapiskat parce que la semaine dernière, lorsque la chef de la petite bande Theresa Spence a demandé des logements chauds et sécuritaires à Harper, il leur a envoyé non pas des logements, mais un comptable – un blanc à 1 300 $  par jour aux frais de la bande, pour fouiller dans leurs livres.

La bande n’avait pas besoin d’un comptable, ni les moyens de le payer.

Selon la loi indienne, vieille de 117 ans, c’est le premier ministre qui engage, et les indiens qui payent à même les octrois que le gouvernement fédéral leur remettre.  Et dans ce cas-ci, les indiens n’ont pas d’argent pour payer.   L’injustice est criante.

On s’attend que si la bande doit payer, elle sera obligé de mettre à la porte deux assistants pédagogiques et deux aides scolaires affectés aux enfants inadaptés pour trouver l’argent pour payer les maisons modulaires de Harper.

 

Présentement on ne sait pas exactement quand finira le cauchemar.

On croit que les logements modulaires arriveront vers la fin de janvier, s’ils réussissent à construire une route sur la neige à travers la forêt du grand nord pour rejoindre le village. 

Tout dépendra de la température et de la neige au sol.

Le ministre Duncan dit que le gouvernement Harper n'a pas encore décidé qui payera les 15 nouvelles maisons modulaires.

Selon la loi indienne du Canada les autochtones n’ont pas le droit de commander leurs propres maisons modulaires. C’est le ministre qui commande, et eux qui doivent payer.  

Harper disent qu’en attendant que les maisons modulaires puissent être livrées, il offre d'évacuer les résidents d'Attawapiskat vers une ville dans le sud, ou de rafistoler le complexe sportif (excusez-moi mais il n’y a pas de douches)  ou réparer le centre de guérison (excusez-moi, il y a un pied d’eau et de glace dans le sous-sol et ce n’est pas chauffé.)  Harper attend toujours arper HHHhLes deux politiciens une réponse à ses généreuses offres.

«Les maisons et les coûts associés ne sont pas notre préoccupation immédiate», a déclaré Duncan. Il dit que le gouvernement décidera plus tard s’il fera payer les autochtones.

Entre temps Harper et Duncan attendent toujours la vérification des livres comptables de la bande d'Attawapiskat par leur comptable Jacques Marion, engagé à 180 000 $ pour sept mois à des frais imposés par Harper à la bande.

Entre temps Harper continue à critiquer ouvertement la petite bande en notant que son gouvernement leur a donné 90 millions $ en cinq ans.

«C'est plus de 50 000 $ pour chaque homme, femme et enfant dans la communauté», a dit Harper. "Evidemment, nous ne sommes pas très heureux que les résultats ne semblent pas avoir été atteint pour cela."

C’est toujours l’argent qui inquiète Harper. Après tout, c’est lui qui a dépensé 2,4 milliards $ pour un sommet du G20 à Toronto il y un an, y compris un lac artificiel de 2 millions $ pour épater la presse internationale.

Aujourd’hui sont gouvernement est 31 milliards $ en déficit. Chaque cent compte.

Si seulement ça ne coûtait pas si cher ces petits indiens-là de la Baie James !

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Encore les indiens
    21 décembre 2011 - 19:36

    Combien sont-ils à cet endroit si éloigné, est-ce un choix ou leur a t'on imposé de s'installer au fin fond du monde, il parait que M. Harper a envoyé quelqu'un pour savoir ou sont rendus les 90 millions qu'ils ont recus, et pourquoi, ils ne se sont pas construit des habitations potables.Je suis certain que comme d'habitude, il y en a qui se sont mis des petites fortunes dans les poches et qu'il y a eu du gaspillage éhonté de ce montant très élevé qu'ils ont recus, Ils ne veulent pas que le maudit homme blanc mette les pieds pour voir ce qui se passe sur leur réserve, car ils savent comment gérer tout les montants recus, que suggérez-vous donc, vu qu'ils sont à plaindre, voulez-vous remonter les taxes des Canadiens de 10 pour cent et leur donner 20 millions de plus chaque année, de plus, est-ce que les habitants de la réserve recoivent en plus de l'assistance sociale, ce sont des choses qu'on ne sait pas, il y a tellement de chose de cachées aussitôt qu'on parle d'autochtones, dites-nous enfin la vérité

  • Encore les indiens
    21 décembre 2011 - 19:31

    Combien sont-ils à cet endroit si éloigné, est-ce un choix ou leur a t'on imposé de s'installer au fin fond du monde, il parait que M. Harper a envoyé quelqu'un pour savoir ou sont rendus les 90 millions qu'ils ont recus, et pourquoi, ils ne se sont pas construit des habitations potables.Je suis certain que comme d'habitude, il y en a qui se sont mis des petites fortunes dans les poches et qu'il y a eu du gaspillage éhonté de ce montant très élevé qu'ils ont recus, Ils ne veulent pas que le maudit homme blanc mette les pieds pour voir ce qui se passe sur leur réserve, car ils savent comment gérer tout les montants recus, que suggérez-vous donc, vu qu'ils sont à plaindre, voulez-vous remonter les taxes des Canadiens de 10 pour cent et leur donner 20 millions de plus chaque année, de plus, est-ce que les habitants de la réserve recoivent en plus de l'assistance sociale, ce sont des choses qu'on ne sait pas, il y a tellement de chose de cachées aussitôt qu'on parle d'autochtones, dites-nous enfin la vérité

    • lili
      08 février 2012 - 15:11

      A première vue, j'ai la certitude que ces propos viennent de quelqu'un qui est déjà à la base raciste. Pourquoi penser comme cela? Chaque être humain n'a t'il pas le droit de vivre décemment dans une habitation correcte, chauffée, éclairée... Pourquoi avoir autant de haine envers les autres? On les appelle les premières nations, n'ont-ils pas plus de droits que vous, Canadien? Vous ne pensez pas qu'il y a déjà assez de personnes qui souffrent en ce bas monde? Peace and Love !