Trudeau plante Peter Kent

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

avec une question assez simple sur l'ozone

Justin Trudeau a fait mal paraître le Ministre de l’environnement Peter Kent à la chambre des communes lundi.

Kent ne savait pas ce qui est la couche d'ozone autour de la terre. Pour un ministre de l’environnement c’est impardonnable.

Trudeau lui a demandé durant la période des questions ce qu’est l’ozone, pour voir si Kent avait la moindre connaissance de l’environnement, ou s’il est là simplement pour réciter les notes qu’on lui prépare au bureau du premier ministre.

Pourtant c’est une question assez simple, même élémentaire. On enseigne ça en 6e année à l’école.

L’ozone est une molécule d’oxygène en trois parties. Elle forme une couche qui se trouve de 10 à 40 kilomètres au-dessus de la terre.

À bas niveaux elle est dangereuse parce qu’elle contribue au « smog. »

Aux  niveaux supérieurs elle est bonne parce qu’elle reflète les rayons ultraviolets.

C’est important parce qu’il y a un trou dans la couche d’ozone. Les scientifiques croient qu’il pourrait y avoir un lien avec les émissions de gaz des sables bitumineux de l’Alberta.

Kent le nie toujours catégoriquement. Stephen Harper aussi.

Kent, un ancien journaliste de la télévision, ne semblait avoir aucune idée de quoi parlait Trudeau.

Il a commencé à lire ses notes pour une réponse qui n’avaient rien à voir avec la question de Trudeau.  

« Ce  gouvernement serait heureux de comparer notre dossier sur l’environnement, dans toutes ses dimensions . . . . . »

Trudeau l’interrompit : « Vous ne savez pas ce qu’est l’ozone. »

Plus tard, lors d’un point de presse Trudeau a dit aux journalistes que l’affaire avait commencé en blague entre lui et son collègue Kristy Duncan, pour voir si Kent était vraiment aussi peu connaissant de son ministère qu’il semble.

Trudeau a avoué qui si Kent avait donné la bonne réponse, c’est  lui Trudeau et non pas le ministre qui aurait « passé pour un imbécile. »

Pour Trudeau, le risque valait la chandelle. Kent a mal paru, et  s’est mérité  le sobriquet de Peter « Ozone » Kent.

Trudeau a expliqué que tous jeux apparts, les canadiens ont droit à un ministre de l’environnement qui connaît au moins quelque chose de l’environnement.

« Je suis sûr à ce moment qu’il est allé consulter Wikipédia » a plaisanté Trudeau.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires