Harper a gagné sa guerre

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Il ne sera plus arretable

Pas un seul soldat canadien est mort en Libye.

La fin du tyran Kadhafi marque la fin de la guerre.

Nos vieux chasseurs de combat CF-18  -- ceux que Harper avait qualifié de trop vieux -- ont fait 362 sorties – environ 10 % de toutes les missions aériennes de l’OTAN.

Ils  ont tué des milliers de soldats de Kadhafi, détruit des centaines de ses chars blindés et bombardé des dizaines de ses fortifications.

Et pas un seul de nos 655 soldats canadiens a été abattu. On s’en est tiré à bon compte -- en bas d’un milliard.

Nos trois vieilles avions de ravitaillement ont joué un rôle important pour nous et pour les autres pays de l’OTAN. Notre frégate NCSM Vancouver a assuré la patrouille de la côte pour empêcher le ravitaillement des troupes de Kadhafi.

Tout a bien fini. Les Américains sont heureux. Harper est heureux.

La mort de Kadhafi ?  Harper ne s’en fait pas.

Il a dit à Peter Mansbridge au CBC l’an dernier que dans « certains cas » la peine capitale est justifiée.  Ç’a dû être une de ses occasions là-bas en Libye.

Ça fait longtemps que Harper veut commencer une guerre, et y rester jusqu’à la fin et finir le grand héros. Il a réussi cette fois. 

C’est un pas de plus vers la militarisation du Canada que Harper nous avait promis.  Son rêve. Le Canada un pays armé jusqu’aux dents.

Maintenant ça sera plus facile pour Harper d’acheter  65 nouveaux « jets d’attaque »  de Lockheed Martin, des CF-35 à 29 milliards de dollars,  suivi de 34 milliards $ pour une grande flotte de navires de guerre pour faire le tour du monde lors des prochains 30 ans.

Peu importe si le déficit national est à 34 milliards de dollars.

C’est quoi un déficit quand tu as une guerre comme ça ?

On pourra dire ce qu’on veut. Harper a gagné sa guerre. Bien mieux que l’autre guerre qu’il est en train de perdre en Afghanistan. Ça fait 10 ans qu’on est pris dans un marasme làà-bas.

Le Taliban attend juste que partent l’OTAN pour reprendre leur pays.

Sans doute le printemps prochain.

Après le désastre qui est l’Afghanistan, Harper avait besoin de la Libye pour se racheter.

Maintenant ça sera facile de justifier son orgie d’achats militaires. 

Harper vient tout juste de lever ses sanctions contre la Libye – on parle de 8 milliards de dollars – afin que les rebelles peuvent former un gouvernement et prendre contrôle de leur pays.

Notre frégate est toujours au large de la Libye et il y a toujours un embargo sur les armes au large des côtes libyennes. Nos sept avions de chasse continuent à mener des missions dans le pays, mais ils ne bombardent plus les libyens.

C’est parce que notre grand héros de guerre « Marlborough » Harper veut que le Canada rester là-bas quelque temps encore pour « aider la Libye à travers la transition » comme Harper aime à dire.

C’est toujours beau de voir comment les pays de l’occident sont toujours si prêts à aider un pays qui possède un million de barils du plus « doux » pétrole au monde.

La semaine dernière le ministre John Baird s’est rendu en Libye pour féliciter les rebelles, et pour leur rappeler que SNC Lavalin serait bien heureux de continuer à bâtir l’immense prison que Kadhafi avait commandée avant la guerre.

Surtout que le Canada a gelé environ 8 milliards $ des actifs libyens au Canada.  

Huit milliards $ -- ça bâtie une bien grosse prison.

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires