Accusation contre la ministre Lisa Raitt

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La ministre voyage bien

Yvon Godin, le député d’Acadie du NPD a accusé la  ministre du Travail Lisa Raitt d’avoir accepté un cadeau des dirigeants d’Air Canada.

Le député Godin allègue que Mme Raitt aurait reçu gratuitement un siège en classe affaires des dirigeants d’Air Canada, la plaçant dans un conflit d’intérêts.

M. Godin veut que la Commissaire à l’intégrité Mary Dawson enquête pour déterminer s’il y aurait eu une violation à la loi qui régit le comportement des ministres. Peu après le voyage, Mme Raitt est intervenue pour bloquer une grève contre Air Canada par ses 6800 agents de bord.

Elle a demandé à un organisme quasi-judiciaire, le Conseil canadien des relations industrielles d’examiner le différend contractuel pour déterminer si une interruption du service aérien poserait un risque à la sécurité et la santé du public.

D’habitude, Yvon Godin, un vieux syndicaliste qui est proche du syndicat des agents de bord, a d’excellentes sources.

«Des documents de vol électroniques montrent que Mme Raitt et son chef de cabinet, Douglas Smith, ont reçu des surclassements gratuits en classe affaires, approuvés personnellement par Duncan Dee, directeur du marketing à Air Canada », écrit Yvon Godin dans sa lettre à la commissaire Mary Dawson.

« Je voudrais également attirer votre attention sur le calendrier autour de ces dons étant donné le travail et les négociations entre Air Canada et leurs agents de bord », ajoute le député acadien sans aller plus loin.

Le premier ministre Stephen Harper est venu vite à la défense de sa ministre, avant que l’affaire aille plus loin.

M. Harper n’a pas nié que Lisa Raitt a reçu un surclassement, mais il explique qu’elle aurait payé le surclassement elle-même de son propre compte de crédits aériens chez Air Canada.

Un  porte-parole d'Air Canada, Peter Fitzpatrick a déclaré que parfois des employés d’Air Canada pigent une information «trompeuse» dans les  fichiers des clients. 

Dans les dernières semaines le ministre de la Défense, Peter MacKay et le chef d'état-major le général Walt Natynczyk, ont tous deux essuyé des tirs pour leur utilisation à des fins personnelles des avions Challenger.

M. MacKay aurait utilisé les jets 32 fois à des fins personnelles à un coût aux contribuables de 700 000 $ depuis qu'il est ministre en août 2007.

Il a également été pris un Cormoran pour aller en vacances dans un club privé de pêche au saumon  au Labrador l'année dernière.

Pour sa part, le général Natynczyk a été réprimandé pour s’être servi des appareils militaires pour assister à des événements sportifs,, y compris la Coupe Grey et plusieurs matchs de hockey.

Il a également utilisé un Challenger pour répondre à sa famille sur une croisière à Saint-Martin dans les Caraïbes.

Peu après la déclaration du premier ministre Harper, il y aurait eu une fuite qui alléguait que la famille et les proches de Jack Layton auraient reçu des surclassements abord Air Canada pour assister à ses funérailles.

Et la guerre des Challengers et des surclassements à bord d’Air Canada continuent de bon train, contrairement à ce qu’on aurait cru avec la relâche parlementaire de la semaine dernière.

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Gauthier
    24 mars 2012 - 14:54

    Et durant ce temps, ou chacun en prend de plus en plus dans nos poches, nous nous battons pour rester a la surface de la classe moyenne. Combien de temps encore tous ces abus des gouvernements?