Le jeune Trudeau à poil de coyote

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

autrefois les phoques; maintenant les coyotes

Le député libéral Justin Trudeau a envoyé des cartes de Noël à ses électeurs cette année appuyant ouvertement les vêtements de fourrure.

Son choix vestimentaire lui a valu les foudres des regroupements pour la défense des animaux.

C’est toute une carte de Noël.

Voilà Justin Trudeau et son épouse, la belle Sophie Grégoire, et leurs enfants, Xavier et l’adorable petite Ella-Grace qui posent entourés de vraie fourrure de coyote.

La famille est emmitouflée dans des manteaux à col de fourrure et dans une grosse couverture de fourrure, juste comme à Noël dans le bon vieux temps de nos aïeux.

En français, le message sur la carte bilingue nous encourage de  « s’unir et s’aimer » --  un vrai vœu fédéraliste pour les fêtes.

En Anglais, le message est plus direct :  « célébrons en s’entourant d’amour et de chaleur! » Ça ne serait pas plus clair.

Sans équivoque. La « chaleur » qui l’entour doit venir de la peau de la bête.

 

Juste comme son père, le jeune Trudeau (38 ans) sait comment faire fâcher le monde.

En effet, l’organisme  PETA  (People for Ethical Treatment of Animals) a qualifie d’ « horrible » la décision de Trudeau de porter de la fourrure de coyote.

Trudeau n’a aucuns regrets.  Après tout, il représente Papineau, une circonscription qui englobe une bonne partie de l’industrie du vêtement à Montréal.

 « Je suis heureux de soutenir  à la fois les produits canadiens et la fourrure durable » a-t-il ajouté. Trudeau  dit avoir l’intention de continuer à porter de la fourrure, peu importe ce que le monde peut dire.

Le Premier ministre Stephen Harper hésite à critiquer ouvertement Trudeau qu’il perçoit comme un adversaire politique redoutable !

Là d’où vient Harper en Alberta les cultivateurs qui votent en masse pour lui ont présentement un immense problème avec les coyotes qui ravagent leurs troupeaux.

 Même leurs animaux domestiques y passent parfois.

Ils ont peu de pitié pour les coyotes et beaucoup d’entre eux prenne un plaisir à abattre les coyotes à chaque occasion qui s’offre. Donc, c’est mieux pour Harper de ne pas se prononcer.

Comme son père, Trudeau fils aime jouer au vilain, et mettre ses adversaires politiques dans l’embarras.

 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires