Harper bloque une loi sur l’environnement

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Ça n’a pas pris longtemps !

Aussitôt qu’il a eu sa majorité au Sénat, Stephen Harper s’en est servi pour bloquer une loi sur l’environnement adopté antérieurement par la Chambre des communes. 

Sans débat, les sénateurs conservateurs ont profité de leur majorité pour déclencher un vote précipité, qu’ils ont remporté 43 à 32.

Cela a mit fin à la législation C-311 qui aurait obligé le gouvernement Harper à respecter l’accord de Kyoto et réduire les gaz à effet de serre de 25 pour cent d’ici 2020 et de 80 pour cent d’ici 2050, chose que Harper n’a jamais eu l’intention de faire.

Les grandes compagnies pétrolières de l’Alberta insistaient que ce projet de loi soit bloquer à tout prix…

C’était la première fois que les sénateurs non-élus de Harper utilisaient  leur majorité pour défaire une loi adoptée par des élus de la Chambre des communes.

Surtout que Harper avait promis publiquement l’année dernière que jamais il ne se servirait de ses sénateurs pour bloquer une loi adoptée par les élus de la Chambre des communes, chose que les libéraux faisaient dans le temps de Jean Chrétien.

Le leader néo-démocrate Jack Layton était furieux: « Il voulait plaire à ses amis dans les grandes compagnies pétrolières. »

Harper a rétorqué que C-311 était «complètement irresponsable » et coûterait des « millions » d’emplois à l’industrie canadienne.

L’année dernière, les néo-démocrates avaient prédit que si jamais Harper obtenait une majorité au Sénat, il s’en servirait pour tuer les projets de loi qui ne feraient pas son affaire.

Les néo-démocrates prônent l’abolition complète du Sénat.

Il est dit dans notre société que la démocratie est le triomphe de la majorité.

Dans ce cas-ci, c’était plutôt le triomphe d’une majorité non-élue.

Et les compagnies pétrolières crient victoire et remercient Stephen Harper.

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires