Une histoire de chiens

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L’ancien président George W. Bush raconte dans ses mémoires qui paraîtront bientôt, une anecdote qui en dit long sur le sens de l’humour «pince sans rire» du Premier ministre Stephen Harper.

Bush écrit que lors d’une visite du Président russe Vladimir Poutine aux États-Unis, il en a profité pour lui présenter son petit terrier écossais, Barney.

Bush s’était vanté de la taille de son animal de compagnie.

 

Un an plus tard, Bush était en visite en Russie et Poutine lui a fait faire une tournée de sa datcha. Tout à coup, un immense Labrador noir, sorti de nulle part, accourt vers les deux hommes.

Avec un clin d'œil, Vladimir dit à Bush: « le mien est plus grand, plus fort et plus vite que ton Barney, non ?»

Bush raconte dans ses mémoires que plus tard, lors qu’il a relaté l’anecdote à Harper, le Premier ministre canadien lui a répondu:

« Vous êtes chanceux qu’il n’a comparé que les chiens. »

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires